Relations Investisseurs

Principes de gouvernance

Teleperformance SE se réfère au code de gouvernement d’entreprise des sociétés cotées de l’AFEP et du MEDEF.

Le cadre de gouvernance de Teleperformance SE s'articule comme suit:

• Le Conseil d’administration définit la stratégie du Groupe et veille à sa mise en place. Le Conseil d’administration examine tous les sujets concernant les opérations du Groupe et résout par délibération toute question en litige . Il est composé en majorité de membres indépendants. 
• La Direction générale. La structure de gouvernance instaurée en octobre 2017 est articulée autour d’un président-directeur général et d’un directeur général délégué.
La réunion des fonctions de président du conseil et de directeur général et la nomination d’un directeur général délégué permettent d’affirmer une organisation du management plus lisible, plus rectiligne et surtout plus agile afin de favoriser l’accélération de la prise de décisions stratégiques et des circuits de décision pour une grande rapidité d’exécution pour répondre aux défis actuels et futurs du groupe.
• Le Comité exécutif assure la direction opérationnelle du groupe. Il se réunit au moins deux fois par mois. Il met en oeuvre les orientations stratégiques, s’assure de la cohérence des actions engagées par l’ensemble des filiales et discute des initiatives opérationnelles majeures nécessaires au développement du groupe et à sa performance. 

 

Pour l’accomplissement de ses missions, le conseil d’administration est assisté de deux comités spécialisés : le comité d’audit et de la conformité et le comité des rémunérations et des nominations.
Les débats et les décisions du Conseil d’administration sont facilités par les travaux de ses comités, qui lui en rendent compte après chacune de leurs réunions. Les comités du conseil agissent dans le cadre des missions qui leur ont été données par le conseil. Ils préparent activement ses travaux et portent à sa connaissance tous les points qui lui paraissent poser problème ou appeler une décision, facilitant ainsi ses délibérations. Ils émettent également tout avis et toute recommandation au conseil dans leur domaine de compétence mais n’ont pas de pouvoir de décision sous réserve des décisions que le comité d’audit et de la conformité peut adopter en vertu des dispositions légales et réglementaires applicables, sous la responsabilité du conseil.

Le Comité des rémunérations et des nominations émet un avis ou une recommandation concernant :
● la détermination de la politique de rémunération et des avantages des dirigeants mandataires sociaux, avec détermination de la part variable en appréciant la définition des règles de fixation de cette part variable, et l’application annuelle de ces règles ;
● la politique générale en matière d’attribution gratuite d’actions de performance, ainsi que les conditions de performance attachées à l’attribution définitive de ces actions ;
● l’enveloppe et les modalités de répartition des jetons de présence ;
● les plans de succession ;
● les candidats au poste d’administrateur, leur qualification et le réexamen annuel de leur qualité d’indépendant ou non en fonction des critères définis par le code AFEP-MEDEF et/ou le renouvellement des mandats des administrateurs.

Le Comité d'audit et de la conformité a pour mission générale d’assurer le suivi des questions relatives à l’élaboration et au contrôle des informations comptables et financières. Il prépare les travaux du conseil dans le cadre de l’arrêté des comptes annuels (sociaux et consolidés) et de l’examen des comptes semestriels au minimum deux jours avant la tenue du conseil.
Dans ses attributions spécifiques, le comité est notamment chargé du suivi :
● du processus d’élaboration de l’information financière ;
● de l’efficacité des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques ;
● du contrôle légal des comptes sociaux et des comptes consolidés par les commissaires aux comptes ;
● de l’indépendance des commissaires aux comptes.
Cette mission légale a pour finalité de préparer et de faciliter le travail de contrôle du conseil d’administration, de prévenir en amont les difficultés éventuelles, d’identifier les risques de toute nature, d’en informer le conseil d’administration et d’émettre toute recommandation appropriée à son attention.

Share